L’amiante peut-elle aider à produire une énergie propre et moins chère?

L’express

Chercheurs d’actu

Propos recueillis par Olivier Monod, publié le 10/12/2013 à 13:47

A l’heure où la cour de Cassation se prononce sur le “procès de l’amiante”, Xavier Py, professeur en génie des procédés à l’UPVD (université de Perpignan Via Domitia) prend les clichés à contrepied en trouvant encore des vertus à ce matériau maudit.

En savoir plus : consulter la page consacrée sur le site de l’Express

De l’hydrogène stocké sous forme solide

Une vidéo sur les travaux du CNRS

De l’hydrogène stocké sous forme solide

Michel Latroche, directeur de recherche au CNRS

L’hydrogène est un excellent vecteur énergétique qui pourrait être utilisé à des fins de stockage et de transport d’énergie. Il dispose d’une densité d’énergie massique trois fois supérieure à celle des hydrocarbures. La faible densité volumique de ce gaz nécessite toutefois d’effectuer des opérations compliquées (compression ou liquéfaction) pour le stocker. Michel Latroche travaille sur une voie alternative consistant à stocker l’hydrogène sous forme solide dans des hydrures métalliques…

La vidéo

Source : Connaissance des Energies: un site édité par la Fondation Alcen pour la Connaissance des énergies

rfilogo.png

RFI – “Autour de la question” – Quels sont les enjeux du stockage de l’énergie ?

Emission scientifique de RFI “Autour de la question”

Autour de la question – 14/03/2013 – 1ère partie

Ecouter

Autour de la question – 14/03/2013 – 2ème partie

Ecouter

Par Igor Strauss

rfilogo.pngAujourd’hui, l’humanité doit faire face à un véritable défi : comment assurer l’approvisionnement en énergie alors que les besoins vont grandissant, que les ressources non renouvelables s’épuisent et que l’environnement est bouleversé par l’augmentation des gaz à effet de serre ? Pour résoudre cette équation, les énergies renouvelables semblent avoir de sérieux atouts. Mais si, aujourd’hui, on sait plus ou moins facilement produire de l’électricité, de la chaleur et même de l’hydrogène, stocker durablement ces trois formes d’énergie reste particulièrement problématique.

Pour aborder ce sujet, nous recevons Alain Dollet, directeur scientifique adjoint « Energie » de l’Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes du CNRS, directeur de recherche CNRS au Laboratoire procédés, matériaux et énergie solaire, co-animateur de la cellule Energie du CNRS et Patrice Simon, chimiste, professeur à l’Université de Toulouse, directeur de l’Institut de Recherche Européen « ALISTORE ERI », directeur adjoint du Réseau français sur le Stockage Electrochimique de l’Energie.

Retour
Retour